Vous êtes ici : Liste des articles > Actualités autour de la famille > Le nom du père reste majoritairement transmis aux nouveaux nés

Le nom du père reste majoritairement transmis aux nouveaux nés

Nom du père donné aux bébés

La division Enquêtes et études démographiques de l'Insee sort une étude Insee focus n° 33, dirigée par Vanessa Bellamy, sur les naissances en France en 2014. On y apprend que leur nombre reste stable avec 818.565 nouveaux bébés nés en France, soit environ 2.200 nouvelles naissances par jour, en moyenne, depuis 2005.

Le nom de famille du père reste la tradition

La loi du 4 mars 2002 relative à l'autorité parentale a permis qu'à partir de 2005, le choix du nom de famille donné à l'enfant ne soit plus systématiquement celui du père, mais puisse être aussi, au choix, celui de la mère ou encore ceux du père et de la mère accolés quel que soit l'ordre.

Pratiquement 10 ans après, en 2014, on constate que les couples restent fidèles à la tradition puisque 83 % des bébés sont affublés du nom de leur père uniquement, allant même jusqu'à 95 % pour les couples mariés.

Le nom de la mère est choisi pour 6,5 % des naissances et dans la très grande majorité de ces cas, il s'agit de parents non mariés dont le père n'a pas reconnu l'enfant. Quant aux noms accolés, celui du père-mère concerne 8 % des nouveaux-nés contre 2,2 % pour mère-père... Encore des progrès à faire en terme de parité !

L'étude de l'Insee montre également que le choix du nom donné à l'enfant est influencé par la situation de couple des parents (mariés, pacsé, concubins) mais aussi par leurs pays de naissance et leur région d'habitation.

Écrit par Nathalie le 01/09/2015
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : SMFDHm

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir