Vous êtes ici : Les dossiers famille > Education et école > Sport collectif ou sport individuel pour ses enfants ?

Sport collectif ou sport individuel pour ses enfants ?

Vouloir faire faire du sport à son enfant est en soi déjà une très bonne chose. Mais quel sport choisir ? un sport collectif ou un sport individuel ? Les parents doivent-ils se fier à la personnalité ou aux souhaits de leur enfant ? Quelques éléments de réponse.

Sport collectif ou sport individuel pour ses enfants ?

Différences entre sport collectif et sport individuel

Enfants et sports collectifs

On a tendance à penser qu’un sport collectif peut être bon pour un enfant plutôt individualiste parce qu’il lui permettra de mieux s’insérer dans un groupe et ainsi devenir plus sociable. Effectivement, un sport collectif développe l’esprit de groupe puisqu’il se pratique au sein d’une équipe. Mais les choses ne sont pas si évidentes pour l’enfant.

En effet, même au sein d’une équipe, il peut mal s’intégrer ou tout du moins être mis sur le banc de touche, au sens propre comme au sens figuré. Dans ce dernier cas, le sport collectif aura l’effet inverse de celui recherché par les parents. Mais en règle générale, on admet que les sports collectifs représentent des bons moyens d’adaptation en société, d’écoute de l’autre. Ils permettent aussi à un enfant moins doué que les autres à profiter des bons résultats collectifs et ainsi développer sa confiance en soi.

Enfants et sports individuels

Un sport individuel ne veut pas dire forcément pratiquer une activité seul. L’enfant sera amené à rencontrer d’autres enfants et d’autres adultes au sein de son club et ces relations favoriseront autant sa sociabilité. D’une manière générale, les sports individuels ont l’avantage de faire ressortir la personnalité d’un enfant et de lui permettre de mieux s’accepter.

Par contre, contrairement à une idée reçue, pour un enfant timide par exemple, un sport individuel peut représenter une source de malaise car toute l’attention est portée sur lui seul, contrairement à un sport collectif qui met une équipe en avant plutôt qu’une seule personne. Si l’on raisonne par rapport à l’âge, avant 6 ans, le sport individuel est plutôt mieux adapté car, à cet âge, l’enfant peut encore avoir des problèmes de coordination de ses mouvements qui pourraient le gêner dans la pratique d’un sport collectif.

Prendre en compte la personnalité de l’enfant mais surtout ses souhaits

Même s’il n’existe pas de règles établies en la matière, certains traits de caractère ou de personnalité de l’enfant peuvent amener les parents à choisir un sport collectif ou un sport individuel. Pour les enfants les plus timides, il est préférable de se tourner vers un sport collectif ou de combat qui favorise la confiance en soi. Pour les plus agités, le plus important c’est qu’ils pratiquent une activité physique pour canaliser leur énergie tout en bénéficiant d’un cadre fait de respect et de règles, peu importe que le sport soit collectif ou individuel. Les arts martiaux, la boxe ou le rugby sont des sports à conseiller dans ce cas-là. Pour les enfants qui aiment l’indépendance, il vaut mieux se tourner vers un sport individuel comme la natation, l’escrime, l’équitation ou la gymnastique par exemple.

Au-delà de la prise en compte de la personnalité de l’enfant, il faut avant tout considérer ses désirs et ses envies de pratiquer tel ou tel sport, car faire du sport, collectivement ou individuellement, doit rester pour lui un amusement et un plaisir. Le plus important c’est que l’enfant soit motivé pour faire un sport, même s’il ne correspond pas forcément à celui imaginé par les parents.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : azews7

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires