Vous êtes ici : Les dossiers famille > Parents > Baby blues et déprime post-natale : explications, solutions

Baby blues et déprime post-natale : explications, solutions

Baby blues et déprime post-natale

La maternité est la plupart du temps synonyme de joie et de bonheur. Mais elle peut aussi être une expérience difficile à vivre. Baby blues et déprime post-natale (appelée aussi déprime post-partum) touchent une partie des jeunes mères, mais aussi parfois les pères, peu de temps après la naissance.

Ces deux fragilités psychiques ont des symptômes différents selon les personnes, et surtout elles présentent des degrés de gravité variables. Il ne faut pas confondre baby blues, déprime passagère, et déprime post-natale, dépression plus grave. Les mères doivent se convaincre que de souffrir de l’un ou de l’autre, après l’arrivée de bébé, ne font pas d’elles des mauvaises mères.

Qu’est-ce que le baby blues ?

Le baby blues apparaît chez la mère dans les premiers jours qui suivent l’accouchement. Jusqu’à 80 % des jeunes mamans peuvent être touchées. Il se traduit par de l’irritabilité, de l’anxiété et des sautes d’humeur. Ces symptômes sont dus aux changements physiologiques causés par l’accouchement : une chute hormonale importante, une augmentation du stress et un manque de sommeil. Le baby blues est normalement passager, il disparaît de lui-même en quelques heures ou dans les 15 jours qui suivent l’arrivée de bébé.

Dans tous les cas, si vous vous sentez dépassée par les événements, si vous avez du mal à vous occuper de votre bébé pendant cette période de baby blues, il est très important de parler de ces symptômes à vos proches et de leur dire que vous avez besoin d’aide pour effectuer certaines tâches. Vous devez prendre soin de vous en vous reposant le plus possible, en vous changeant les idées en sortant par exemple et en faisant des choses qui vous font plaisir.

Qu’est-ce que la déprime post-natale ?

La déprime post-natale, contrairement au baby blues, peut se manifester tout au long de la première année qui suit l’accouchement. Elle est assimilée à une dépression majeure et est donc plus grave que le baby blues. Sa fréquence est plus élevée dans les trois premiers mois après la naissance, puis elle diminue normalement ensuite. On considère que la déprime post-natale concerne entre 10 et 20 % des mères. Elle se manifeste par le sentiment d’être malheureuse sans raison apparente, d’être dépassée par les événements, de ne pas ressentir d’intérêt pour son bébé, d’être épuisée en permanence et de penser que les choses ne pourront pas s’améliorer.

Les causes de cette dépression sont d’origines multiples : des causes physiologiques d’abord, comme pour le baby blues, mais aussi des causes liées aux grands changements provoqués dans la vie de tous les jours par l’arrivée d’un enfant ou un déséquilibre entre les tâches à accomplir et les moments de plaisir. Les femmes qui ont déjà souffert de dépression dans le passé ont davantage de risque de développer cette déprime post-natale. Des événements stressants, un manque de soutien et d’estime de soi peuvent aussi être à l’origine de ce mal-être après un accouchement.

Dans les cas de déprime post-natale graves, la mère souffre mais l’enfant peut aussi être affecté si le lien affectif entre eux est difficile. L’entourage doit veiller à ce que la mère soit soutenue et aidée pendant cette période. C’est souvent le père qui prend le relais et lui aussi peut être atteint des mêmes symptômes dépressifs. Outre les proches, il est fortement conseillé de se rapprocher de professionnels de santé spécialisés qui aideront les parents à passer cette période de mal-être avec le moins de dommages possibles. L’association Enfance et Partage notamment a mis en place un numéro vert « AlloParentsBébé » (0 800 00 3456) très utile, qui permet aux parents d’être écoutés, soutenus et orientés par des spécialistes, en cas de baby blues ou déprime post-natale entre autres.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : GPJd5z

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires