Vous êtes ici : Les dossiers famille > Enfants > Pourquoi certains frères et sœurs se détestent ?

Pourquoi certains frères et sœurs se détestent ?

Le fait que des frères et sœurs se disputent, se détestent, est normal. Chaque enfant a besoin pour grandir de se confronter à autrui. La fratrie est le premier lieu où l’enfant peut expérimenter cette confrontation. Si les bagarres et les disputes s’installent dans le temps, là, il faut par contre s’interroger sur leurs causes et voir en tant que parents comment agir pour que les enfants ne continuent pas à se détester.

Pourquoi certains frères et sœurs se détestent ?

Les raisons de la détestation entre frères et soeurs ?

L’une des premières raisons qui peut pousser les frères et les sœurs à se détester tient au fait qu’à l’arrivée d’un nouvel enfant dans la famille, l’aîné ressent un danger, une intrusion, la peur que ce frère ou cette sœur lui vole ses parents, ses jouets, ses vêtements, etc. Si l’ordre d’arrivée dans la famille ne joue pas sur le caractère de l’enfant, c’est l’attitude des parents qui peut influencer la jalousie et les disputes entre frères et sœurs.

Les mésententes très fortes au sein d’une fratrie proviennent également du fait que les parents favorisent davantage l’un de leurs enfants et les comparent entre eux, surtout de manière défavorable. Détester ses frères et sœurs, provoquer des bagarres, les insulter, sert à attirer l’attention des parents. Ce sont des moyens pour l’enfant de dire qu’il ne se sent pas reconnu. Il l’exprime avec ces seuls moyens violents qui lui permettent d’affirmer sa personnalité.

Dans une fratrie, il est normal qu’il y ait des enfants plus forts que les autres, des dominants et des dominés, et les conflits sont inévitables. Mais pour qu’une trop forte rivalité ne s’installe pas entre eux, les parents doivent intervenir pour que chaque enfant trouve sa place et soit aussi « gagnant » que ses frères et sœurs.

Enfin, une raison très simple peut être à l’origine du fait qu’un frère et une sœur se détestent : l’incompatibilité de leur caractère, tout simplement.

Est-il possible d’éviter cette situation ?

Si des frères et des sœurs se détestent, les parents doivent d’abord s’interroger sur la place qu’ils donnent à l’un et l’autre de leurs enfants. L’important n’est pas de rétablir absolument un équilibre entre les enfants mais plutôt de répondre individuellement aux besoins particuliers de chacun d’eux. Leur expliquer que si des différences sont faites, elles tiennent à leurs particularités propres et que surtout elles n’enlèvent rien à l’amour porté par les parents.

De manière générale, les parents doivent jouer le rôle de médiateur entre les enfants qui se détestent. Ils doivent aussi interdire fermement les insultes et bagarres en invoquant simplement le respect de l’autre. En tous les cas, ne pas en rester aux actes, mais parler des raisons du conflit avec chacun des enfants pour leur donner la parole individuellement.

Aucun parent de toute façon ne parviendra à obliger son enfant à aimer son frère ou sa sœur. Le principal est de leur apprendre à se parler entre eux, à s’écouter, à accepter leurs différences. Les frères et sœurs qui se détestent trouveront plus facilement eux-mêmes les solutions pour moins se haïr.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : wuyG5g

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires