Vous êtes ici : Les dossiers famille > Grands-parents > Les 3 principales pathologies liées à l'âge chez les seniors

Les 3 principales pathologies liées à l'âge chez les seniors

presbytie dès la quarantaine

Avec le vieillissement de l’organisme, beaucoup de seniors sont au fil du temps sujets à des maladies et à des pathologies essentiellement liées à leur âge. Parmi les plus communément rencontrées, citons : l’ostéoporose, les troubles ou la perte de l’audition et la presbytie.

Au delà du focus fait sur ces troubles, ci-dessous, si vous ne connaissez pas encore ce site avec de nombreux dossiers sur les personnes âgées, allez y faire un tour, pour approfondir le sujet.

La presbytie

Apparaissant à de rares exceptions près aux alentours de la quarantaine, la presbytie est un trouble de la vision de près dû à une mauvaise accommodation du cristallin des yeux. Elle est causée par le vieillissement et la perte d’élasticité des muscles ciliaires, entrainant du coup un rétrécissement de la pupille. De manière générale, ce trouble se manifeste surtout au moment de la lecture lorsque la personne a du mal à déchiffrer les petits caractères. D’ailleurs, pour que le texte soit lisible, une source de lumière supplémentaire ou le recours à une loupe peuvent être nécessaires. Sinon, la personne doit tout simplement éloigner de son visage le journal ou le livre. Si cette difficulté se rencontre aussi pendant l’écriture, surtout si la vision de loin est encore excellente, le senior peut être alors qualifié de presbyte.

Il est à noter que cette gêne en vision n’est pas seulement réservée au troisième âge, mais peut quelquefois aussi toucher les individus de moins de quarante ans. Cette dégénérescence n’est malencontreusement pas curable. Par contre, on peut tout à fait corriger la presbytie par le port de lunettes dotées de verres convexes, ou de lentilles multifocales.

L’ostéoporose

Avec l’arthrose, l’ostéoporose est l’une des maladies chroniques les plus rencontrées chez les retraités, plus particulièrement chez les femmes. Également appelée déminéralisation, cette pathologie, comme son nom l’indique, affecte surtout les os, provoquant à long terme un affaiblissement de la masse osseuse. Et lorsque le squelette est fragilisé, les risques de fractures sont alors multipliés. Col du fémur, poignet, hanche, jambes… Aucune zone du corps n’est épargnée. Néanmoins, avec le tassement des vertèbres, le dos reste le plus exposé.

Le plus alarmant est que sans nécessairement qu’il y ait chute, la fracture souvent discrète peut facilement survenir dans l’exécution des gestes et des tâches quotidiennes. Qui plus est, dans la mesure où l’ostéoporose est asymptomatique, cette pathologie ne peut être diagnostiquée qu’après des analyses et des examens médicaux. Ainsi, avec l’âge et l’hérédité, l’ostéoporose peut être aussi causée par une carence en vitamine D et en calcium, ainsi que par l’obésité ou le surpoids. Le traitement est généralement basé sur la prise de médicaments destinés à freiner la dégénérescence des tissus osseux, qui est souvent associée à des exercices physiques.

La perte de l’audition

Autrement, les pertes auditives sont également monnaie courante chez les personnes âgées. La preuve, près de 7 % des retraités en souffrent actuellement et beaucoup d’entre eux ne sont malheureusement pas encore équipés d’appareils auditifs. Et la conséquence est, dans la majorité des cas, un décrochage de la vie sociale, qui peut même dans certains cas entraîner l’isolement du senior, sans parler des inconforts physiques à supporter au quotidien pour ne citer que les migraines, les pertes d’équilibres, les acouphènes, la nausée…

perte de l'audition chez les seniors

Pourtant, bilatérale ou unilatérale, la malaudition est un processus naturel de régression de l’appareil auditif, plus précisément des cellules et des nerfs de l’oreille interne. La perte de l’audition peut être alors légère, moyenne, ou profonde. Et c’est grave quand la surdité est totale. En effet, ici la personne ne perçoit plus aucun son.

Cependant, chez les retraités, la perte auditive peut être également accélérée par un traumatisme sonore, par le tabagisme, par des infections répétées de l’oreille, ou encore par un taux de cholestérol élevé. Mais peu importe le stade, la malaudition est tout de même un handicap très invalidant. Mais, heureusement qu’entre les appareils auditifs, la pose d’implant, l’oxygénothérapie, il y a de nombreuses solutions pour remédier à ce trouble.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : Y5Wmj2

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires