Vous êtes ici : Les dossiers famille > Vie pratique > Cancer du sein : quel rôle pour la famille ?

Cancer du sein : quel rôle pour la famille ?

Conjoint et cancer

Profitons de l'opération "Octobre Rose" et du moins guimauve "Cancer Rose" pour faire un focus sur le cancer du sein, et plus particulièrement, le rôle essentiel que peut tenir l'entourage, dont la famille, pour la femme qui est atteinte de ce cancer.

Le conjoint, allié essentiel

Bien évidemment, le mari ou le compagnon sera le premier informé du diagnostic, en général. Après le choc de la nouvelle, l'homme portera une attention plus forte à sa femme : comme on dit, cela "resserre les liens", mais surtout, en général, il libèrera du temps de son emploi du temps et sera plus présent pour participer davantage aux tâches du quotidien. Il lui faut aussi une bonne dose de psychologie car il va aussi lui falloir être là pour remonter le moral de sa compagne, l'accompagner dans les moments les plus difficiles du traitement par exemple, et l'écouter.

La vie sexuelle du couple est souvent également bouleversée : le conjoint doit dédramatiser pour éviter toute culpabilisation de son épouse. D'autres formes de complicité sont à inventer et découvrir durant cette période.

Les enfants, impliqués mais...

Bien sûr que les enfants doivent être informés de la maladie de leur maman, cependant s'ils vont sans doute spontanément donner plus de coups de mains dans les tâches ménagères, et se montrer plus présent aux côtés de leur mère, il ne faut pas qu'ils se sentent plus "responsable" de leur mère que leur situation d'enfant ne leur confère. Les enfants ont tendance à dramatiser la maladie, au risque de vivre des périodes d'angoisse perturbant leurs études. La peur de la mort, la crainte d'être atteinte à leur tour pour les filles sont autant de peur qui enveniment le quotidien des enfants et ados.

Il peut être fort utile de consulter un professionnel psychologue pour qu'ils puissent parler du cancer et de la maladie de leur mère, qui bouleverse l'équilibre familial.

Les amis, un entourage précieux

Amies et cancer du sein

Les amies du premier cercle sont généralement très vite informées, elles seront des alliées précieuses pour discuter, être réconfortées, mais aussi se changer les idées et passer de bons moments "entre filles" comme avant ! Il est essentiel que la vie sociale se poursuive avec autant d'intensité qu'avant.

Certes, le cancer fait peur mais cela incitera peut-être certaines amies à aller se faire dépister.

Et puis, avec internet, aujourd'hui, vous trouverez aussi des forums sur lesquels échanger entre femmes qui ont connu le cancer du sein.

Il faut rappeler que le cancer du sein, le plus répandu des cancers féminins, plus il est diagnostiqué tôt, mieux il se soigne. Depuis 2004, en France, le dépistage s'est généralisé pour les femmes âgées de 50 à 74 ans qui sont invitées à réaliser une mammographie et un examen clinique des seins tous les deux ans, remboursés par la Sécurité Sociale à 100 %. C'est curieux d'ailleurs car l'efficacité de ce dépistage n'est pas forcément avérée selon l'Institut national du cancer et la Haute Autorité de santé... Si vous constatez des anomalies sur vos seins, mieux vaut aller consulter quand même !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : wVEWhQ

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires